Les deux frères L'Herminé Declercq, Emile et Joseph, installaient une usine de faïence à Orchies (en Flandre) en 1886 car Emile, propriétaire d'une faïencerie à Rimbaud en Belgique, voulait augmenter sa production par créer une nouvelle entreprise. C'est à noter que Orchies est situé près du village de Saint-Amand-les-Eaux, célèbre pour sa faïence et où l'usine de Moulin des Loups était basée depuis le 18ème siècle.

La nouvelle faïencerie commence avec la production des objets utilitaire. Les ouvriers sont principalement des familles de faïenciers belges, qui travaillaient dans la faïencerie de Rimbaud en qui ont émigré en France.

Vers la fin du 19ème siècle, l'entreprise commence la production d'une vingtaine de carafes humoristiques des animaux, dont des chats, des chiens, des coqs, des cochons et, plus rarement, des ânes brayant et des écureuils. C'est connu que l'entreprise a produit peu de "toby jugs" (cruche en forme d'une personne): ceux qui sont produits sont plutôt des personnes en trois-quarts de hauteur que des personnes en tête épaule.

Cuvette d'Orchies

Cuvette d'Orchies
Moulins des Loups & Hamage.

Ces cruches sont aujourd'hui difficile à trouver. Il existe des cruches d'un soldat français (commémorant les anciens combattants qui servaient en Afrique du Nord) avec la marque ZV sur la base, et des cruches d'un pompier, marqué SP (Sapeur-Pompier).Les lettres sur la base étant une abréviation du mot français de l'image représentée par la cruche.
Ces cruches sont normalement bien modelées et peints aux couleurs douces. Ils existent des reproductions de quelques modèles, mais leurs expressions tendent à être beaucoup plus durs et les couleurs sont plus claires.En 1904 la production de la faïence d'Orchies devient plus artistique sous le nom L'Herminé et Cie. La marque OLD qu'on trouve sur les objets représente ainsi Orchies L'Herminé Declerq.
En 1923 les usines de Orchies et Hamage fusionne sous le nom Moulin des Loups & Hamage.
La nouvelle marque de l'entreprise est un moulin à vent avec le nom ORCHIES en capitales.
Entre 1920 et 1970 la production augment considérablement et le nombre d'ouvriers augment de 175 à plus de 500.

L'usine ferme dans les années 1980.